El Watan2

le laboratoire médias

Non-jeûneurs dans le monde musulman, l’exemple du Maroc

 

Le 8 août, la chanteuse libanaise et de confession chrétienne, Yara, est arrêtée pour avoir fumé une cigarette alors qu’elle se rendait à son hôtel de Constantine. Depuis le début du Ramadhan, plus de 117 personnes ont été interpellées par la police en Algérie, pour non-respect du jeûne. Mais la situation algérienne est-elle une exception ? Relève-t-on dans le monde musulman les mêmes débordements de la police ou de citoyens désireux d’appliquer coûte que coûte le Ramadhan ? El Watan Week End a interrogé des spécialistes dans plusieurs pays. Zineb El Rhazoui, journaliste, cofondatrice du Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles (MALI) et initiatrice du mouvement des déjeûneurs au Maroc, a répondu à nos questions sur la situation marocaine.

Nous sommes en pleine période du ramadan. En Algérie, les sanctions et autres tabassages sont malheureusement monnaie courantes. On évoque 117 personnes. Qu’en est-il du Maroc ?

Absolument aucune différence, sauf que chez nous, nous ne connaissons pas le nombre précis des interpellations, vu l’opacité du système judiciaire et la défaillance de la presse, totalement domestiquée par le régime depuis 2010. Au Maroc, l’article 222 du code pénal sévit depuis de nombreuses années. Ce texte de loi, à la tournure particulièrement équivoque, dispose que « toute personne qui, notoirement connue pour son appartenance à la religion musulmane, rompt le jeûne ostensiblement en période de ramadan, sans motif admis par cette religion, est passible d’un à six mois de prison et d’une amende de 12 à 120Dh ». Que veut dire au juste « notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane » ? Connu par qui ? Nous n’avons pas de cartes d’identité confessionnelles à ce que je sache. Et puis, le Maroc ne vient-il pas de se doter d’une Constitution soit disant démocratique et garantissant la liberté de culte ? Que veut dire également la notion d’ostentation ? Est-ce une notion juridique ? Par ailleurs, cet article, sans doute dans un souci de conformité à la religion, accorde l’exception à ceux qui auraient un motif admis par l’islam. Nous savons tous que la religion musulmane accorde aux femmes de ne pas jeûner en période de menstruations. Doivent-elles se cacher quand même, ou bien devront-elles « prouver » aux policiers qu’elles ont leurs règles ? Tout ceci démontre à quel point il s’agit d’un article stupide, inapplicable et surtout injustifiable au regard du Droit. En plus d’être absurde, il est en contradiction flagrante avec la Constitution et avec le Pacte International relatif aux Libertés Civiles et Politiques, signé et ratifié sans réserves par le Maroc en 1979. Au mépris de ses engagements, le royaume continue à appliquer ce texte de loi liberticide et d’envoyer chaque année des dizaines de personnes en prison. Qu’on ne vienne pas nous dire que la société persécuterait de toute façon les dé-jeûneurs. Ceux qui étaient à l’université dans les années 70 se souviennent qu’ils pouvaient tranquillement s’attabler pour manger à midi pendant le ramadan. L’Etat a tout fait pour inciter la société à aller dans le sens de la fermeture. J’en veux pour preuve le fascisme ambiant aujourd’hui par rapport à cette question. Oui, une personne qui mangerait un sandwich ou boirait –de l’eau- en public serait aujourd’hui passible de lynchage. Mais la police marocaine, plutôt que de punir les agresseurs, s’en prend au dé-jeûneur.

 

Est-il possible pour un non-jeuneur de pouvoir manger ou boire dans endroits spécifiés pour cela ?

Non, aucun espace n’est dédié aux dé-jeûneurs. Les rares cafés ou restaurants qui s’aventureraient à servir un Marocain pourraient le payer très cher. Certains fast-foods, notamment McDonalds, qui restent ouverts pendant le ramadan, officiellement pour les étrangers et les enfants, refusent maintenant de servir ceux qui ont une « gueule d’arabe ». Si la personne insiste, ils demandent à voir sa pièce d’identité. Quel est donc cet Etat qui confère à un employé de McDonalds de vérifier les pièces d’identité des citoyens ? Depuis 2010, cette chaîne américaine affiche même sur l’entrée de ses restaurants « seuls les adultes non musulmans seront servis ». Cela me fait penser à une certaine ambiance qui régnait en Europe dans les années 30. Lorsque les militants du Mouvement MALI avaient été arrêtés par la police suite à notre pique-nique ramadanesque en 2009, un policier m’avait hurlé à la figure : « Vous êtes libres de manger, mais faites-le chez vous ! ». Après l’avoir remercié de m’accorder le droit de faire ce que je veux chez moi, je lui ai rappelé que la liberté, lorsqu’elle ne s’exerce plus dans l’espace public, n’en est plus.

 

Un non-jeuneur qui « ne ressemblerait pas à un musulman » selon la police, aurait-il le droit de pouvoir se nourrir ou de boire durant la journée ?

Tout à fait, c’est une question de faciès. Beaucoup de Marocains blonds aux yeux bleus arrivent à se faire servir dans les restaurants, et même les bars, à condition que le serveur ne décèle chez eux aucun accent du pays. Ceux que la génétique aide à passer pour des « gaouris » ont donc le choix de mentir. Les étrangers, eux, ne sont absolument pas concernés par l’article 222. Le Maroc qui prétend faussement être une terre des Droits de l’Homme est surtout une terre des Droits des touristes. Les bars restent ouverts pour eux, mais les Marocains qui y vont doivent se contenter d’un thé à la menthe ou d’une boisson gazeuse. On voit encore à quel point cette loi est idiote et génératrice de situations de non droit. Parfois, même le fait de montrer sa carte d’identité ne vient pas à bout de la bêtise d’un personnel hôtelier que l’Etat oblige à faire le gendarme, sans être qualifié pour cela. J’ai reçu de nombreux témoignages de chrétiens du Proche-Orient, typés arabes, qui se sont vu refuser un repas ou une bière au Maroc. Même nos concitoyens juifs en font les frais. Un Marocain de confession juive s’est vu refuser la vente d’une bouteille de vin par un caissier qui lui a dit « le patron m’a dit de vendre uniquement à ceux qui ont une carte de séjour ». Par ailleurs, qui pourrait savoir, par exemple, si une « Nora Cohen » est juive ou musulmane ?

 

Existe-t-il des groupes qui harcèlent les non-jeuneurs ? Si oui, sont-ils cadenassés par le pouvoir mis en place ?

Il y a quelques années à Casablanca, un citoyen diabétique a été lynché par la foule pour avoir bu de l’eau. Ses agresseurs l’ont même livré à la police et ont pu repartir libres et fiers de leur acte. Il n’a été relâché que parce qu’il a pu prouver qu’il était malade. Dans la médina de la même ville, un déficient mental qui a allumé une cigarette s’est fait agresser par des passants qui n’ont jamais été inquiétés. Pendant le ramadan, c’est toute la société qui se transforme en puissante machine inquisitrice. N’importe qui s’octroie le droit de « faire respecter la loi », sous-prétexte que les dé-jeûneurs choquent. Comme je l’ai dit plus haut, cette bonne société prude n’est choquée que si la personne qui mange a une tête d’arabe, car si le même acte est commis par une personne typée « touriste », ça passe. A suivre cette logique jusqu’au bout, autant interdire les émissions culinaires, les scènes de repas, et même les publicités de produits alimentaires pendant la journée. Pourquoi ne pas voiler les étals de gâteaux et de victuailles tant qu’on y est ? Et à quand une loi qui punit de prison ceux qui ne font pas la prière ? L’Etat doit choisir : soit il admet qu’il est islamiste, et ferme tous les bars et restaurants, quitte à nuire au tourisme, soit il accorde la liberté à tout le monde. L’Etat est très en retard sur la société, car même les Marocains qui se disent choqués par le fait qu’un musulman ne jeûne pas, admettent, ne serait-ce qu’à demi-mot, que cette loi est absurde. Une femme de ma famille, très pratiquante, m’a dit cette phrase : « le bon Dieu a dit que ceux qui ne jeûnent pas doivent aller en enfer, il n’a jamais dit qu’ils devaient aller en prison ». Je pense que la violence qui se déchaîne contre les dé-jeûneurs au Maroc et en Algérie est très significative d’un malaise social, elle ne doit pas être prise à la légère par ceux qui, chez nous, défendent un idéal de liberté. Nous devons unir nos forces afin d’aider la société à progresser sur cette question. Au cours d’un voyage dans un pays peu connu du Maghreb, la Mauritanie, j’ai été surprise de constater que la société, pourtant bien plus conservatrice que chez nous, est très tolérante sur cette question. Pendant le ramadan, on voit beaucoup d’hommes bleus attablés sur les terrasses de cafés de Nouakchott, fumant tranquillement leur cigarette, sans que personne ne vienne les déranger. J’avais raconté la mésaventure du pique-nique du MALI à des femmes mauritaniennes, très pieuses, dont certaines ne serrent même pas la main aux hommes étrangers, elles étaient hilares. « Mais ils veulent que vous jeûniez de force ou quoi ? », m’avaient-elles dit. Comprenons donc que cette intolérance qui sévit dans les sociétés marocaine et algérienne sur la question du ramadan n’est pas un trait culturel authentique que nous devrions préserver, mais une acculturation imposée par les Etats, et qu’il faut donc lutter contre.

 

Le blog de Zineb El Rhazoui : http://zinebelrhazoui.wordpress.com/

 

Propos recueillis par Samir Ardjoum

 

28 commentaires sur “Non-jeûneurs dans le monde musulman, l’exemple du Maroc

  1. markof
    août 10, 2012

    ainsi va la vie chez nous les musulmans,et ça donne des leçons aux individus adeptes d’autres religions,le denominateur commun chez nous autres musulmans avec la benediction des pouvoirs en place, qui carressent dans le sens du poil leurs peuples, c’est l’intolerance.

    • dz cirta
      août 10, 2012

      Question intolérance le monde est plein à craquer d’exemples d’intolérance « deguisée » qu’elle soit chrétienne ou juive sioniste
      Alors associer musulman et intolérance , c’est simplement commode en ce moment, mais moi je me fiche de quelques non jeuneurs sinceres ou provocateurs, je pense à ces millions d’êtres humains abreuvés en armes(Mali, Libye,Syrie, Corne de l’Afrique, Congo, )etc… afin de se faire la guerre ,quand pas tres loin de grandes multinationales(Areva,Black Water…) attendent tels des vautours le repas festif.
      Je pense aux Africains qui ne peuvent se nourrir et qui meurent de faim et qui doivent bien se ficher de vos polémiques occidentales ou reprise d’occident.

      Vous me faites penser aux Occidentaux qui feignent de s’emouvoir du sort malheureux des femmes Afghanes, alors qu’ils armerent eux meme les talibans extremistes à leurs debuts, et dont le sort tout entier du pays importe peu, on presente à l’opinion une guerre morale, alors que seul l’interet de cerner la Chine et la Russie les interesse.
      On massacre tout un peuple d’attentats en tous genre (provoqués par les mercenaires des sociétes privées Us, tout comme en Irak ou Black Water vient detre condamnée à une amende ridicule pour avoir vendu des armes ) , mais votre genre vient nous raconter de belles histoires.
      Nous ne sommes dupes.

      Je rends à l’occident la paternité de leur dictateurs , ils ne sont pas Musulmans,ok schlomo?

      • chaland
        août 17, 2012

        C’est bien de se lancer dans une diatribe anti-occidentale quand c’est totalement hors-sujet… c’est bien pratique.

      • sara
        août 19, 2012

        Chapeau Mr ou Mme DZ Cirta !!!
        On dirait que vous lisez dans mes pensées !!
        Le monde souffre de bien plus de malheurs que de penser aux banalités!
        Jeuner ou ne pas jeuner, c’estpas le problème! Et quand ça devient problème c’est quand l’un dès parti vise la provocation!
        Dans le respect, personne n’aura à se révolter sur persone !!!!
        Mais c’est vrai que quand on a le « ventre plein » on se soucie rarement de celui des autres ! et on fait des futilités un object de polémique!
        Réveillez-vous, marocains victimes du lavage de cerveau occidental! des conneries occidentales, on se sert de vous, on vous façonne à leur manière, on fait de vous des poupées aveugles!!!
        Ils essayent de nous faire détourner de nos racines, de nos valeurs, de nos principes. Et pourquoi? pour nos beau yeux??? Bien sûr que non !!! Pour leurs propres intérêts !!!
        Ils ont introduit les débâts les plus absurdes pour noous séparer! Ils essayent de nous dûper par leurs chaînes et nous montrer qu’on est des sauvages! et qu ‘ils sont l pour purifier le monde!! What a shame !!!
        Depuis quand les marocains différencaient -ild entre arabe et amazigh? sunnite ou chiite?
        Réveillez-vous, chers arabes! Ne soyez pas dupes des occidentaux, des stratégies sionistes, des Ouahhabies, des séparatistes et des cons qui se foutent de vous!
        Et vous qui avez honte de vos appartenance: vous avez beau fuir vos racines et vos identités pour leur plaire, mais c’est par ces mêmes racines qu’ils vous insultent dès que vous tournez le dos…

      • dino
        août 20, 2012

        OK quoi?
        1 / Moi, je vis en France et je suis TOLERANT: je ne jeune pas mais quand je mange à midi, je ne suis pas en colère (ou à peine) contre les gens qui jeunent pendant que je m’alimente pour faire mon travail correctement.
        2 / c’est quoi tout ce baratin sur la situation du monde alors qu’il faut être pragmatique: je suis diabetique et je fais une hypoglycémie sévère à midi rue Ben M’hidi. Qu’est ce que je fais? je sors mes ordonnances pour les montrer aux passants qui me permettront de prendre du sucre? ou bien je crève (c’est bien ça non ?. marche ou crève!). Anyway,avec un peu de dignité tu n’iras plus en France en vacances n’est ce pas? vu ton langage tu dois venir de tempsen temps .. non comme le pauvre peuple sans visa ?

      • dz algiers
        août 22, 2012

        mais que vient faire l’occident et la Corne de l’Afrique ou le Congo dans une question de société en algérie ou au Maroc ???? Enlevez les oeillères et soyez objectif. Ce témoignage est poignant de vérité, de bon sens de vécu. Quand les gens vont-ils bouger et arrêter de se surveiller les uns les autres, aigri de devoir obéir à des règles archaiques que tout le monde s’impose, se transmet de père en fils et de mère en fille ?? Manger pendant ramadan, ça va rendre le monde pire qu’aujourd’hui ?? les pauvres auront plus faim encore ??? et quand on s’empiffre au ftour, les pauvres à qui on a donné 50 DA (pour gagner des points en plus) en sortant de la patisserie après avoir dépensé 8000 DA ont-ils moins faim ??? non sens, égocentrisme, égoisme, accumulation de points pour un jeu imaginaire où l’on achète une vie meilleure en hypothéquant le présent…

    • salima
      août 21, 2012

      Tout ce qu’on vous demande c’est un peu de discrétion, à ne pas confondre avec l’bligation de jeûner.

  2. RANDOLET Michel
    août 10, 2012

    Etant Français d’origine « mixte »(famille de mon père agnostique,maman cro
    yante,aujourd’hui décédés),je suis allé à l’école républicaine,où j’ai reçu une
    éducation moraliste républicaine;tout en ayant été baptisé,fait mes 2 comm
    unions et ma confirmation.A l’âge de l’adolescence,je suis devenu non prati
    quant,tout en gardant les principes rigoureux de mon éducation « binaire ».
    Et je trouve très singulier qu’en France et en Europe,il y ait des pratiques re
    ligieuses aussi diverses sans que cela pose problème,à vrai dire…Sauf que
    certains pratiquants affichent-ostensiblement-par leurs pratiques vestimen
    aires-leur appartenance à une religion ou un mouvement confessionnel,eth
    nique…Et revendiquent bien haut et fort leur droit à se produire ainsi vêtus
    en public…C’est quelque chose auquel j’arrive difficilement à me faire…En ef
    fet,la France est un pays où l’on a-depuis longtemps déjà-bien compris et
    largement admis que « l’habit ne fait pas le moine! »…Les hommes et femmes de religion(chrétienne au moins) ne font quasiment pas « étalage » de leur
    qualité en dehors-éventuellement-du port d’une petite croix sur le col de
    leur veste…Est-ce possible de la porter « ostensiblement » au Maroc,en Algé
    rie,voire dans les émirats du Golfe,en Arabie Saoudite,en Turquie,au Liban,
    en Syrie,en Irak,en Syrie,en Iran,en Afghanistan,au Pakistan…?Personnelle
    ment,je ne prendrais pas le risque de m’afficher en tant que croyant « chrét
    ien » avec une croix sur la poitrine…Pour une raison bien « sage »:il faut éviter
    d’énerver les fous…
    Pourtant,je suis de ceux qui pensent que l’enseignement des religions doit
    être^pratiqué dans les écoles,les collèges,les lycées,les universités…Pour
    permettre à tous les citoyens-pratiquants ou non-de se connaître,de s’ap
    précier et de réduire autant que possible la part de l’intolèrance et des os
    tracismes religieux les plus violents…Et d’identifier les partisans de group
    uscules d’idéologie raciale pure,afin de mieux les contrôler,de les identifi
    er…avant qu’ils ne se rendent coupables d’agressions ou de manifestati
    ons violentes,de dépravations de tombes,de monuments,de bâtiments reli
    gieux…

    En fait,ce que craignent les « autorités publiques » de certains pays,c’est que
    ces groupuscules-aux idéaux bien arrêtés-ne se fassent justice eux-mêm
    es,selon des critères édictés il y a des siècles par des personnalités religieu
    ses les ayant élevés aux « rangs » les + sacrés…Il en va ainsi dans les pays
    les + attachés à une pratique religieuse traditionnelle fervente,où consom
    mation d’alcool,de cigarettes,de porc sont rigoureusement proscrits;et où
    les lieux sacrés sont interdits à tous les non-pratiquants de la religion en
    « vogue » dans ces pays…C’est ça la tolèrance…?Il est grand temps d’en chan
    ger,la vie de milliers d’hommes et de femmes en dépend…

    Et,pour bien conclure mon propos,cette citation: »La bêtise n’a pas de fron
    tière »(se rappeler ce qu’ont été le nazisme,le communisme,l’Inquisition…
    d’origine chrétienne,musulmane ou autre…)…

  3. boukezouha abdelouahab
    août 10, 2012

    ceux qui mangent dehors sont non seulement des provocateurs ,mais aussi ils n’ont aucuns respects pour ceux qui jeûnent . quesque ça leurs coûteraient de le faire discrètement , les prostitués sont mieux qu’eux car elles font leurs boulot dans le respect des autres .

    • RANDOLET Michel
      août 13, 2012

      Ce qui fait défaut à la pratique des « 3 religions du Livre »,c’est d’expliquer l’
      intérêt des rites observés durant les jeûnes…Et comme beaucoup de croy
      ants ne s’abstiennent que quand ça leur est imposé par « une autorité reli
      gieuse » ou une « juridiction »,ça perd automatiquement tout le sens de sa
      pratique…En réglementation routière,si les usagers n’avaient pas à craind
      re d’être sanctionnés dans leurs excès,les accidents seraient plus nombr
      eux et plus graves…Mais si une éducation civique et morale bien dispen
      sée était bien répétée depuis le + jeune âge,sans doute n’y aurait-il pas
      le dizième des accidents de la route…Et punir sans expliquer,sans raison,
      c’est comme un « coup d’épée dans l’eau »…

    • bob
      août 13, 2012

      salam Boukezouha
      en quoi te dérange celui là, moi même je fais le Ramadan mais avec plaisir je m’assoi avec un non-jeûne autour de son repas.

    • gégé
      août 14, 2012

      « ils n’ont aucuns respects pour ceux qui jeûnent » mais ils ne les frappent pas ni ne les emprisonne, c’est toute la différence … le respect, il faut que ça soit mutuel , pour être respecté il faut être respectable . La liberté de culte c’est la liberté de pouvoir dire que Dieu n’existe pas, que jeûner n’est pas obligatoire, comme le voile pour les femmes etc …

    • Filali
      août 17, 2012

      et pourquoi est-ce que les jeûneurs ne respecteraient pas, eux aussi, les autres? Pourquoi partir du postulat qu’un jeûneur est plus respectable qu’un dé-jeûneur? Un Musulman pratiquant vaut-il plus qu’un agnostique? Vous ne vous rendez pas compte du formatage de votre esprit????? Lah ester…))))

    • djenna
      août 17, 2012

      chacun est libre de manger ou pas dehors, faut il rappeler que tous les arabes ne sont pas musulmans, alors soyez tolérants.
      Jeûnez comme bon vous semble et laissez les gens tranquilles.
      Ce ne sont pas aux hommes de faire la justice, le jour du jugement dernier aucun d’entre nous n’aura d’avocat pour le défendre.
      En clair, balayez devant vos portes!

    • chemharouch
      août 18, 2012

      Pourquoi parler de provocation ? Un musulman jeuneur est censé assumer son jeûne et etre capable de se contrôler dans n’importe quelle circonstance tel que la vue d’une jolie femme.
      On est quand même pas des petits enfants qui pleurenichent pour avoir des bonbons.

    • chaibi nacer
      août 20, 2012

      pourquoi les arabes cherchent toujours ce que font les autres .n’est il pas preferable de se regarder soi meme.

    • silarbi
      août 21, 2012

      je ne suis pas d’accord .il s’agit purement et simplement de l’intolérance.je ne connais pas un autre qualificatif.je suis algérien musulman et je réside en France ou les religions cohabitent en toute tranquillité .personnellement quand je lis dans la presse algérienne ,des non-jeûneurs interpellés ,cela me choque et me désole profondément .l’Etat n’a aucun droit sur eux .il n y a pas d’atteinte au moeurs quand on jeune pas car le faire n’est qu’un devoir religieux personnel et non un devoir de citoyen.
      maintenant si vous voulez instaurer des pratiques islamistes ,il faudrait par fierté et excès de zèle ,interpeller même ceux qui se rendent pas au mosquées le vendredi.puisque a mon sens jeûner et prier relève du même devoir religieux.
      a mon avis ,le meilleur contexte pour un jeûneur sincère est de trouver au milieu de non jeûneur et vice versa.l’exemple français en est un . ça m’arrive même de discuter au moment de la pause café de avec mes collègues français (non jeûneurs) et je résiste normalement a la tentation.
      arrêtons d’islamiser une république terrorisée et terrorisons les islamistes de la république

    • dino
      septembre 10, 2012

      bonjour ya si Boukezouha
      je reproduis – en partie -un commentaire que j’ai posté plus haut :
      tu parles de provocation !!? QUI provoquie QUI ??? —>>

      1 / Moi, je vis en France et je suis TOLERANT (ouais m’sieur!) : je ne jeune pas mais quand je mange à midi, je ne suis pas en colère (ou à peine) contre les gens qui jeunent pendant que je m’alimente pour faire mon travail correctement.
      2 / ’il faut être pragmatique:
      je suis diabetique et je fais une hypoglycémie sévère à midi rue Ben M’hidi. Qu’est ce que je fais? je sors mes ordonnances pour les montrer aux passants qui me permettront de prendre du sucre? ou bien je crève (c’est bien ça non ?. marche ou crève!). Anyway,avec un peu de dignité tu n’iras plus en France en vacances n’est ce pas? .. on y respirera miezux !

  4. mouraddz
    août 12, 2012

    Pourquoi en prenant connaissance de cette polémique, qui n’avait pas lieu être, résurgisse devant moi cette réplique assassine et attribuée au duc de La Rochefoucauld, à qui Louis seize demandait au soir du 14 juillet 1789 : C’est une révolte? Non, sire, c’est une révolution, aurait répondu le duc. Tant votre polémique au sujet de ramadan ,du jeûne et des non-jeûneurs est une révolution contre le bon sens, qui vous interpelle tous à un qu’il faille savoir raison garder.

    Et c’est en ma qualité de démocrate et de républicain – moderniste;mais aussi en tant que musulman – jeûneur que je vous dise ce que vous allez entendre:.
    Gardons-nous, Zineb,Samir, mes amis d’Algérie et d’ailleurs, de suivre les dérives des uns et des autres.D’ailleurs, qu’en savaient-ils de leur pensée quand il ignorait parfois et souvent la nôtre et celle des autres?.
    L’influence par exemple sur moi de la chanteuse Yara ,ne dure guère plus que le temps de l’une de ses chansonnettes.Non pas ,qu’elle soit chrétienne,non pas, qu’elle soit artiste;car en fait j’aime les deux en elle .Mais du fait qu’elle pouvait ne pas jeûner et c’est son devoir de le faire ,en tant que chrétienne ,suis-je tenté d’y ajouter dans l’intervalle.Mais elle pouvait le faire dans l’intimité du restaurant de l’hôtel Cirta par exemple ou sur la place publique touristique.Elle pouvait le faire aussi dans la discrétion due au respect des valeurs qui fondent la communion fusionnelle dans la cité islamique.

    Tout comme pour moi le musulman jeûneur en ce jour de ramadan et qui irait dans le respect du culte des autres fusionner avec des chrétiens ou avec des Israélites le jour de Pâques ou le samedi du Kipour;et ce,dans le respect de leurs religions, de leurs croyances,de l’évangile ,duTanakh et de la tourah .
    Et c’est le saint coran du jeûneur en moi qui me l’impose.
    Conséquemment est -ce trop demandé que d’exiger dans la tolérance civilisationnelle et policée d’un état démocratique que nous espérons demain celui D’Algérie,oui, demander aux autres ,y compris aux non -jeûneurs d’observer une réciprocité de respect.
    Quant aux autres intolérants qui se proclament de l’islam, ou non , j’aimerai leur dire qu’avec avec le recul, les facteurs de schématisation stéréotypée de l’islam sont me semble-t-il autant d’ordre endogène qu’exogène et dont le paroxysme peut réssurgir dans l’islamophobie caricaturale de l’occident et des vaincus -civilisationnels dans le monde arabo-islamique.

    Les événements historiques qu’ont connus les années 1989 -2001,à savoir la chute du Mur de Berlin , l’effondrement du Bloc Communiste et le drame effroyable du 11 septembre 2001 ont ouvert devant la pensée occidentale
    et les imaginaires de ses bien-pensants des perspectives radicalement caricaturales , stéréotypées et manichéennes à l’encontre de l’islam.
    Une voie qui frise l’islamophobie ,prémissant que dis-je? prémiçant la voie à un nouvel ordre doctrinal mondial si injuste, et si infondé à l’égard de l’islam, et à l’égard du saint coran.Et dont semblent aujourd’hui victimes autant le patriciat intellectualiste que sa plèbe culturaliste;qui en est l’autre expiatoire en Algérie et dans un ailleurs arabo-musulman.

    Qui sommes nous ? s’interrogeait Samuel Huntington dans un ouvrage.Et bien pour notre part ,on va vous dire qui sommes-nous,nous autres les musulmans d’Algérie: démocrates, républicains et modernistes.
    OUI,Nous sommes ceux qui appartenons à un monde islamique qui n’est pas un monolithe de concept.Car, oui, nous appartenons à une religion céleste qui porte le dogme fondamental, irréfragable et intangible de la vérité, des confluences intelligentes et médianes de la spiritualité,de la foi,de la modernité et des lois universelles qui régissent l’évolution des hommes et leurs rapports avec la pluralité,la tolérance et la différence, y compris un rapport tolérant avec l’athéisme dans une cité musulmane régie par la démocratie,les droits de l’homme et la convivialité interconfessionnelle et intercivilisationnelle.

    Oui, une cité islamique, partie indivisible d’une communauté de l’humanité dans ce que j’appellerai la grande convergence valorielle de l’islam avec jésus et Moïse que le salut de dieu soit sur eux.Oui,une lecture conceptuelle et contextuelle intelligente et éclairée du saint coran et de l’authentique parole prophétique mohamadite vous le certifieront.C’est pourquoi ai-je toujours considéré que le danger intégriste des islamistes s’évanouit quand on ose le regarder et l’affronter de notre vérité

    La force de justesse du saint coran et la haute compréhension conceptuelle et contextuelle de ses versets nous permettent de délégitimer l’ignorance de la bêtise ayant menée par exemple au passage à tabac des Non-jeûneurs et à la Condamnation d’un jeune homme évangéliste en Algérie.Car on pouvait intervenir mais autrement .D’autant plus que la conviction ,la conscience de l’esprit libre dans un choix spirituel qui postule l’absolu pour y supléer dans sa foi en dieu restera toujours cette liberté de choix reconnue par le saint coran et qui confère à l’islam toute la force de sa justesse.

    Et qui le pourvoit d’un mur inexpugnable contre lequel se briseront les tentations des prosélytisme orientées depuis un ailleurs judéo-chrétien pas toujours respectueux des valeurs de Moïse et de jésus que nous aimons tant ,et que le salut de dieu soit sur eux .Oui,un prosélytisme religieux et des shématisations face auxquels il faille se fortifier par le biais de la liberté du culte, à travers un choix de conscience émanant des lumières islamiques,coraniques et mohamadites.des lumières conduisant au respect des gens du livre ,et des gens tout simplement et ce, dans leur citoyenneté,dans leurs religions,dans leurs choix de conscience et de croyance.

    Des lumières avisées qui nous incitent aussi à prendre des dispositions civilisationnelles, legislatives,et pénales contre des prosélytismes religieux et orientés à des fins inavouées et croisées depuis des officines aux antipodes des valeurs que nous aimons tant en orient et en occident.

    • RANDOLET Michel
      août 13, 2012

      Ce que beaucoup de croyants(de l’Islam,chrétiens,juifs…)ont oublié dans
      leur pratique très pieuse de leur religion:Dieu est amour,pardonne à tous
      ceux qui le lui demande;mais il pardonnera tout autant à ceux qui n’auront
      pas cru,et alors qu’ils auront répandu l’amour en ce monde…Il ne pardonne
      ra pas à ceux qui auront voulu s’élever face à lui en proclamant leur foi…et
      en voulant le représenter aux yeux des humains…

      Quant au respect du jeûne,je fais le voeu qu’il devienne une pratique socia
      le reconnue comme le meilleur moyen de réduire au mieux les excès des
      tructeurs de la société de consommation:ne plus manger,boire et fumer
      que chez soi…serait génial pour éviter accidents sur la voie publique,pollu
      tions en tous genres…Et ainsi une politique de santé qui détournerait les
      +
      « accrocs » à l’alcool,le tabac,la malbouffe,de réduire considérablement le temps consacré à leurs dérives…

    • Philippe Meilhac
      août 15, 2012

      Votre bon-sens me plait. Vous prononcez des observations sensées, trés justes. Quand les gens qui pensent comme vous seront majoritaires, nous n’aurons plus à craindre qu’un tel soit chrétien, musulman ou juif, et qu’il le soit pleinement, sans devoir renoncer aux pratiques fondatrices de sa croyance.

    • chaland
      août 17, 2012

      J’adore le terme « irréfragable »… en l’espèce, irréfragable pour les musulmans, oui, mais pas pour les autres… quid des Algériens ou des ressortissants des autres pays du Maghreb, qui ne sont pas musulmans? Condamnés à se faire tout petits et à abdiquer leur mode de vie?
      Au demeurant, je ne doute pas une seconde que vous soyez extrêmement cultivé mais votre commentaire est quasiment incompréhensible pour les 3/4 des lecteurs. Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et manifestement c’est un concept que vous avez oublié en rédigeant ces lignes.

  5. Sabouna
    août 14, 2012

    Vous partez d’une fausse info et vous contruisez un plaidoyer tout aussi plein de rumeurs… La question qui doit être posée est : pourquoi les dé-jeuneurs veulent forcément afficher leur dé-jeunement, alors qu’en temps normal, c’est à dire hors Ramdane, ces mêmes dé-jeuneurs peuvent ne pas déjeuner et passer toute une journée « à jeun »?

  6. salah
    août 15, 2012

    Le ramadan est le mois sacré des musulmans
    les non jeunes devront au moins respecter les jeunes
    la démocratie s’arrête quand tu me déranges
    pourquoi ne pas sortir dans la rue tout nu?
    je suis musulman non pratiquant mais je dois le respect à mes sœurs et frères qui pratiques

  7. driss
    août 20, 2012

    Je suis Marocain et Muslim FRANCHEMENT RAS LE BOL GROS RAS LE BOL.
    DE NOS DIRIGEANTS *** NOTRE POUVOIR NOUS ENDORT TOUJOURS AVEC LA RELIGION ET PENDANT CE TEMPS IL SE REMPLI LES POCHES SUR NOTRE DOS……LISEZ LE ROI PRÉDATEUR…..

  8. le montagnard
    août 20, 2012

    au lieu de sevir contre tous ces commercants qui font flamber les prix en ce mois de betises et de conneries l etat algerien s attaque aux pauvres gens qui crevent deja de faim en temps normal.n est ce pas une affaire entre l individu et son dieu,pour ceux qui croient.maudit pays.

  9. Michèle du Port d'Avall
    août 23, 2012

    Les jeûneurs mangent, boivent, s’amusent pendant la nuit ! Sont-ils disponibles, frais, reposés, vigilants pendant la journée sur les routes, au travail ?

  10. koubeen
    août 25, 2012

    mais de quoi se mêlent des non musulmans ( qui plus est non algériens) d’une affaire qui ne les concerne pas ! comment peuvent ils croire que leur avis déterminés par une religion ( christianisme) et une culture ( laïque ) différentes des nôtres peuvent avoir un semblant d’intérêt pour nous ?
    quant à ceux qui en Algérie feigne s’offusquer qu’on ne puisse pas manger tranquillement son sandwich ou boire son coca en plein journée de jeûne et en public, je pense qu’ils se sont trompés de société et qu’ils méconnaissent les pratiques et coutumes algériennes ! en effet, culturellement l’algérien ne mange pas en dehors de chez lui, et surtout pas en public : un dicton célèbre résume l’affaire : » koul ou derreg wella koul ou ferreg » :  » mange et dissimule ou mange et partage »!

    le rapport au manger, au partage de la nourriture ( commensalité) est diffèrent d’une société à une autre . chez nous, traditionnellement, manger est un acte imminemment social. on ne mange jamais seul ! on mange chez soi, en famile, à des heures précises et connues de tout le monde des repas copieux ! la ménagère prévoit toujours du rab au cas où un invité surprise s’invite à la table familiale !

    donc le déjeuneur algérien en public en fait quand il agit, il n’enfreins pas seulement une régle religieuse ( comme veulent nous faire croire les laïques…), mais il remet en cause les valeurs et les bonnes manières qui sous tendent toute la société ! car selon la régle cité plus haut il doit partager sa nourriture s’il veut manger, mais comme les autres jeûnent, il ne peut le faire de sorte qu’avec cet acte il ne manque pas seulement aux bonnes manières et au devoir de partager mais menace l’ordre public même !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le août 9, 2012 par dans Actu, et est taguée , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :