El Watan2

le laboratoire médias

Colloque El Watan Week end – Barzakh: Quelle autorité pour l’Etat algérien?

Crédits photographiques: H. LYES

Samedi 26 mai, El Watan Week-End et les éditions Barzah invitent Lahouari Addi et Abderrahmane Hadj-Nacer à débattre. Le sociologue et l’économiste livreront leurs réflexions sur la nation algérienne, une nation en construction cinquante ans après son indépendance.
Le débat de samedi sera retranscrit en direct sur le site www.elwatan.com et sur notre compte twitter @elwatan_weekend .
A cette occasion, le blog de El Watan Week-end vous propose une série de petits débats, tout au long de la semaine, sur les thèmes abordés samedi. En voici, le premier épisode.

A la tête d’un état, il y a un chef. Ou plusieurs. Enfin, il y a une autorité. C’est cette autorité qui permet de prendre des décisions pour la population. Cette dernière est pourtant largement supérieure, en nombre, à l’autorité. Pourquoi alors un peuple laisse-t-il un petit groupe prendre les décisions pour lui? Il y a généralement deux raisons selon le sociologue Lahouari Addi. D’abord le «charisme» d’un dirigeant. Ensuite la légitimité «légale-rationnelle», c’est à dire que les décisions sont prises en fonction de lois fixes et qu’elles peuvent être considérées comme «justes». Cette option se base avant tout sur une justice autonome.

Dans le cas de l’Algérie, Lahouari Addi constate qu’il existe une «crise profonde de l’autorité». Difficile de savoir qui gouverne et comment il gouverne. La conséquence est que l’autorité s’affaiblit. Le sociologue pose alors la question suivante: Comment obtenir l’obéissance sans usage de la force physique?

«Par la force, la ruse et la corruption», selon Machiavel, philosophe italien du XVe siècle.
«Par le contrat social», selon Hobbes, philosophe anglais du XVIe siècle.
«Par la servitude volontaire des administrés», selon La Boétie, écrivain français du XVIe siècle.
«Par la domination de l’argent», selon Marx, économiste allemand du 19e siècle.
«Par le charisme, dans les sociétés traditionnelles, et par une bureaucratie exerçant l’autorité légale-rationnelle dans la société moderne», selon Weber, sociologue allemand du XXe siècle.

Lequel est juste et applicable à l’Algérie? Réponse de Lahouari Addi: «Probablement tous».

A lire: ADDI, Lahouari, Chroniques d’une expérience postcoloniale de modernisation, Barzakh, février 2012.

Pratique: «Réflexion sur une nation en construction»
Samedi 26 mai à partir de 14h30
Hotel Essafir (ex-Aletti), Alger
Infos: 021 653317

Advertisements

5 commentaires sur “Colloque El Watan Week end – Barzakh: Quelle autorité pour l’Etat algérien?

  1. Rabah
    mai 22, 2012

    Imposé depuis Avril 1999 par la force et la fraude massive, le clan de Bouteflika repose sur le triptyque : Népotisme, Régionalisme et Corruption généralisée.

    Ce pouvoir arrive à bout de souffle et cherche à entrainer l’Algérie dans sa chute prochaine en lui imposant un de ses serviteurs zélés comme successeur afin d’ assurer ses arrières et de continuer à bénéficier de l’impunité.

    Mais comme on dit chez nous : »Elli yahssab ouahdou ichitlou » et le plan machiavélique de Bouteflika est en train de tomber à l’eau.

    Là où ils seront les membres de ce clan de prédateurs, cupides et obstinés seront poursuivis pur leurs abus, méfaits et forfaits.

  2. Yeni Tamlit
    mai 22, 2012

    Ceux qui croient que c’est la fin d’un cycle (colonisation, guerre de libération, dictature), se leurrent, ces « Allah ghaleb ».
    Ceux qui croient qu’une hyenne affamée finira par desserrer ses mâchoires et relâcher sa proie, sont utopistes, ces pelleteurs de nuages.
    Cinquante ans plus tard, le grenier de tout un continent importe ses céréales, un capital humain de grande valeur devenu l’ombre de lui-même, des richesses naturelles monopolisées par les seuls «héritiers» carnassiers des néo-colons passéïstes, une nation en proie par ce qui se comparerait aux plaies de l’Égypte ancienne. Une fin de monde ne saurait s’y comparer.
    Un second Novembre 1954 serait-il devenu nécessaire ?
    Le ciel se regarde la tête haute. On n’admire pas les constellations en fixant ses orteils.

  3. Djaoui
    mai 24, 2012

    Ce que je récuse c’est la notion de « nation en formation » Sur quoi repose-t-elle? Sur la déclaration de Maurice Thorez ?
    Sur les crises identitaires et les régionalismes? Pourquoi l’Italie serait une antion ou l’Espagne plutôt que l’Algérie?

  4. berchiche
    mai 26, 2012

    Aujourd’hui il est grand temps que tout ceux qui veulent s’impliquer dans le sort de ce pays,pensent à travailler dans le but de trouver une alternative sure qui sortira le pays de cette mafia politico financière. PENSEZ A SOLIDIFIER UNE SOCIÉTÉ CIVILE AVEC UN RETOUR AUX FONDAMENTAUX QUI SE TROUVENT AU SEIN MÊME DE CETTE SOCIÉTÉ

  5. mohamed
    mai 31, 2012

    Dans la sociologie moderne en parle de la théorie des groups plutôt; et la lutte de la classe ce manifeste a une lutte de group pour atteindre le sommet du pouvoir ; et si on fait une projection a la classe politique en Algérie en étant parler de plusieurs clan qui ce conflit citant par exemple le clan de Oujda celui de l’est etc.…le cas algérien peut être un peut délicat car si ont parle de l’islam comme référence en constate que la majeur partie de algérien et musulman, mais ce ne sont pas tous les algérien qui ont fait la révolution du 1er novembre 1954 ce qui fait la différence entre les différente classe politique existante dans la scène politique algérienne …mais le plus sure que les autorité algérienne jusqu’ a présent sont loin d’être une autorité élu démocratiquement ce qui rend la situation politique instable et prête a toute amalgame a l’instar de cette amalgame se manifestant par la coalition politico-sécuritaire voir hm, FLN, rnd qui fini par la rupture récemment consentie par le dénoyautage du Hms du pouvoir algérien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le mai 22, 2012 par dans Actu.
%d blogueurs aiment cette page :