El Watan2

le laboratoire médias

Cerbères: l’édito d’Adlène Meddi

Quelque part, le Système a roulé tout le monde. Les partis aujourd’hui en colère parce qu’ils n’ont pas obtenu les quotas promis (la gêne de certains est éloquente), mais aussi certains cercles puissants qui se mélangent les calculs, une portion de la société civile qui a cru au discours de Bouteflika sur le changement… Mais pas les capitales occidentales qui ont accepté le deal : Alger a vendu sa «stabilité» comme gage régional. En échange, ses interlocuteurs ferment les yeux sur les cuisines internes du Système.

Le Système a roulé tout le monde, pas à cause des allégations de fraudes, des ministres qui font campagne devant les bureaux de vote ou du kabbalistique fichier électoral. Le Système a roulé tout le monde parce qu’il a organisé une campagne électorale, une élection, une conférence de presse d’un ministre de l’Intérieur dans une parfaite scénographie, avec des juges prêts à dégainer leur mandat à la moindre bêtise, à en oublier dans quel genre de système politique nous vivons. Formidable. Alice au pays des Cerbères !

Comment ose t-on parler d’élection ou de recours, de législation ou de parti sous les matraques d’un état d’urgence qui ne dit pas son nom ? Arrestations arbitraires, répressions contre les acteurs sociaux, fermeture des espaces publics, prépondérance des services spéciaux (et parallèle depuis peu) dans la vie économique, administrative et sociale, étouffement des libertés… La liste est longue. On la retrouvera dans les PV pointilleux des services de sécurités – tout corps confondus – érigées en appareils de gouvernance.
Le Système a roulé tout le monde. Mais jusqu’à quand ?

3 commentaires sur “Cerbères: l’édito d’Adlène Meddi

  1. Rabah
    mai 20, 2012

    La fraude de trop ?

    Si, contrairement aux autres partis politiques algériens, toutes tendances confondues, qui ont dénoncé avec virulence la mascarade du 10 Mai 2012, l’Alliance pour une Algérie Verte, AAV, en a directement rendu responsable le Président Bouteflika, c’est que cette Alliance de trois partis islamistes, dont l’un a 4 Ministres au Gouvernement, devrait bien savoir de quoi elle parle même si ses accusations sont graves.

    Nous apprenons ainsi que Bouteflika faisait du cinéma lorsqu’il disait, à Sétif, « tab djenane na  » et il serait, beaucoup plus qu’Ouyahia, un fraudeur voire même un imposteur, capable de toutes les manipulations et notamment de recourir à la fraude massive pour maintenir son clan au pouvoir.

    Il a d’ailleurs donné un large aperçu de ce talent lors des trois scrutins présidentiels de 1999, 2004 et 2009, remportés par lui avec des scores vertigineux, qui nous rappellent « l’irréel » score que le FLN a réalisé le 10 Mai 2012.

    Les dirigeants de ces partis, qui appartiennent majoritairement à la mouvance islamiste, ont également annoncé qu’ils allaient appeler leurs troupes à occuper pacifiquement les rues et places des différents villages et villes algériens et ont lancé le défi au FLN, qui a officiellement obtenu 48% des plus de 9 millions de suffrages exprimés, d’en faire autant afin de prouver ses capacités de mobilisation des nombreux Algériens et Algériennes qui ont voté pour lui.

    Ils sont aussi persuadés que « la farce » voire « la pièce de théâtre », dixit Abdallah Djaballah, du 10 Mai 2012 aura au moins servi de déclencheur au printemps algérien, avorté à plusieurs reprises et qu’ils ont juré de mener à son terme.

    En tout état de cause, dès l’annonce des résultats des élections législatives du 10 Mai 2012, de nombreux observateurs avertis, algériens et étrangers avaient dit que c’était « la fraude de trop », qui rappelle les fraudes fatales qui ont été commises par Saddam Hussein, Benali, Moubarak et Ali Abdallah Saleh notamment, quelques mois avant leur chute ou leur fin tragique.

    A trop mépriser un peuple ou vouloir abuser de sa patience, on finit par le pousser à la révolte durable et la mahzala du 10 Mai constituerait une faute grave si elle venait à être prouvée, ce dont la majorité des Algériens et des Algériennes ne doutent pratiquement plus.

    Et pour cause, la couleuvre, certains diraient le boa était trop gros pour être avalé sans broncher !

    Ceux qui ont lancé des imprécations graves comme : »les habitants du Sud algérien sont plus patriotes que ceux du Nord car ils ont ont été plus nombreux à voter » ou triomphalistes telles : »plébiscite de Bouteflika » ou « victoire écrasante du FLN » ignorent certainement que ce genre de « victoire », non seulement aux relents non partisans mais surtout claniques, résonnent comme une défaite collective.

    En effet, en ces temps de mondialisation impitoyable pour les nations qui souffrent d’une faible cohésion ou déchirées entre les intérêts de clans qui les minent, seules les nations rassemblées autour de valeurs communes solides et derrière des dirigeants représentatifs, pourront réaliser des progrès qui consolideront leurs assises.

    La question qui se pose donc aujourd’hui est la suivante :

    Bouteflika a-t-il de lui même commis la faute de trop ou bien, profitant de son mauvais état de santé, certains l’avaient influencé et poussé à la commettre afin de le faire partir par la petite porte, qui conviendrait mieux à ses petites dimensions de chef de clan, imposé au peuple algérien depuis 1999, par la force et la fraude massive?

    Rabah TOUBAL

    • ZOUAOUI MOURAD
      mai 21, 2012

      N EST IL PAS GRAND TEMPS POUR LES PUISSANCES OCCIDENTALES DE CHANGER DE POLITIQUE DANS LES PAYS ARABES EN PARTICULIER EN ALGERIE ET DE RENONCER AUX CLIVAGES?
      LA PRESERVATION DE LEURS INTERETS N EST PAS INCOMPATIBLE AVEC UN PARTENARIAT HUMAIN ET POLITIQUE FONDE SUR UNE APPROCHE COMMUNE DE SOI ET DE L AUTRE.POUR L OCCIDENT COMME POUR L ALGERIE ET LES PAYS ARABES L AVENIR RECLAME LE DEUIL D UN CERTAIN PASSE..
      LE REGIME TOTALITAIRE ALGERIEN MEME PAS ECLAIRE A SU SE DOTER D UNE APPARENCE (UNE FACADE DEMOCRATIQUE) DERRIERE LAQUELLE IL REGNE A COUPS DE MENSONGES DE MANIPULATIONS ET DE REPRESSIONS EN JOUANT HABILEMENT SUR LA FIBRE NATIONALISTE..
      LES CONSEQUENCES DE CE MODE DE GESTION SONT MOINS CONNUES MAIS TERRIBLES:LE REGIME ALGERIEN A INSTAURE SA PERENNITE ET SON UNITE PAR LE DESORDRE LA FRAUDE ELECTORALE DES DERNIERES LEGISLATIVES DU 10 MAI 2012 EN EST UNE PREUVE .LA SOCIETE ALGERIENNE VIT DES DECHIREMENTS REPETES QUE LE REGIME A GRANDEMENT CONTRIBUE A CASSER DIVISER DEFIGURER ET QUI AUJOURDHUI NE CROIT PLUS EN RIEN NI EN PERSONNE SI CE N EST EN DES STRATEGIES DE SURVIE INDIVIDUELLES QUI SE RESUMENT SOUVENT A LA PARTICIPATION A DES RESEAUX DE BUSINESS QUI RAMENENT DES MARCHANDISES DE TURQUIE OU DE CHINE.SUR LE TERRAIN CETTE GESTION PAR LA CONFUSION ET L INSECURITE PREND UN TOUR CONCRET.
      DANS CERTAINS QUARTIERS DES GRANDES VILLES LES AUTORITES REMETTENT PONCTUELLEMENT LE POUVOIR ENTRE LES MAINS DE DELINQUANTS VIOLENTS POUR RETABLIR L ORDRE.LES BARRAGES DE GENDARMERIE SE CONFONDENT SOUVENT AVEC DES POSTES DE PEAGE QUI RACKETTENT LES TRANSPORTS DE MARCHANDISES. DES BANDES DE GAMINS A ALGER ORAN BLIDA CONSTANTINE SETIF ETC…METTENT LES TROTTOIRS EN COUPE REGLEE ET EXIGENT LEUR DU POUR AUTORISER LE STATIONNEMENT.
      LE SAVOIR FAIRE DU REGIME POUR « CASSER » TOUTE VELLEITE DE SOULEVEMENT A CARACTERE POLITIQUE NE SUFFIT TOUTEFOIS PLUS APRES LE 10 MAI 2012 A GARANTIR SON AVENIR.NI A PREVOIR COMMENT LA SITUATION PEUT EVOLUER A MOYEN OU MEME A COURT TERME.
      LES REVOLTES ARABES ONT ISOLE L ALGERIE QUI FAIT FIGURE DE DINOSAURE DANS LA REGION.LA CHUTE ET LA MORT DE KADDAFI ET LES ELECTIONS TUNISIENNES CONSTITUAIENT UN CONCENTRE DEJA DU PIRE CAUCHEMAR DU POUVOIR ALGERIEN.LA QUASI-IMPOSSIBILITE DU REGIME SYRIEN A SE MAINTENIR ALORS QU IL EST FONDE A L INSTAR DE SON HOMOLOGUE ALGERIEN SUR LA TOUTE PUISSANCE DES APPAREILS SECURITAIRES EST ENCORE PLUS ANXIOGENE AU MOMENT OU NOTRE PAYS SE SENT DEJA « CERNE » PAR UNE REVOLUTION PACIFIQUE ET VIT COMME UN CAMOUFLET LES SATISFECIT INTERNATIONAUX DECERNES A SON GRAND VOISIN/RIVAL MAROCAIN POUR SES REFORMES.
      CE QUI FAIT PEUR C EST L EXISTENCE D UN REELLE VIOLENCE AU SEIN DE LA SOCIETE ALGERIENNE .SI CELLE CI EST CONTENUE NUL NE PEUT

  2. El_Arabi_El_Acil
    mai 20, 2012

    Toute cette littérature , yaaa Rabah , ne sert qu’à attisser la haine entre nous et parmi nous.
    Est-ce pour plaire et dire que j’ai osé dire tout haut à la face des responsables politiques de notre pays.
    Est-ce pour plaire et faire dire à ceux qui ne rateraient pas la moindre occasion de nous enfoncer comme ils l’ont fait en Lybie et actuellement en Syrie.

    BHL devrait être fier de toi .
    Son inséparable ami et frère , le minable psychiatre de BLADI devrait être fier de toi et pourrait même exhiber ton papier à ceux des salons de complots de l’autre côté de la rive.

    Je ne suis pas CHITISTE et je ne caresse pas dans le sens du poil ceux qui nous gouvernent , de même que je n’ai aucune animosité à leur égard.
    Mais, de grâce , évitez nous ces écrits qui sont entrain de perturber certains égarés , certains cerveaux naifs , certains qui marcheraient sur des cadavres pour leur simple plaisir.
    Nous en avons marre de toute cette littérature , de tout ce tissage de phrases
    « pour faire bien » et du « tape à l’oeil  » pour créer la zizanie de ce peuple qui en a plus que marre.
    Sors dehors , va prendre une bouffée d’oxygène et reviens-nous avec une mentalité autre que défaitiste mais une mentalité typiquement Algérienne , celle du NIF et c’est ce NIF qui te manque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le mai 20, 2012 par dans L'édito, et est taguée , , , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :