El Watan2

le laboratoire médias

Aminata Traoré et feu Ahmed Ben Bella

Connue pour ses positions patriotiques et panafricaines, l’ex-ministre de la Culture du Mali est également auteur prolifique. Elle exprime son point de vue, à El Watan Week-end, sur les racines du mal au Nord-Mali.

Extrait : son témoignage sur la disparition de Ahmed Ben Bella

« Je suis meurtrie par l’annonce du décès d’Ahmed Ben Bella, c’est mon père adoptif  qui a été d’un grand soutient spirituel et politique pour moi. Il a été aussi un grand allié de l’Afrique subsaharienne. Je lui rends un  grand hommage. Par le passé, nos pays ont su cultiver la même vison et se mobiliser ensemble. Je ne comprends pas aujourd’hui que nos peuples sont largués, alors que nous chantions l’hymne du FLN. Pour en revenir à l’actualité de mon pays, je pense que nos peuples doivent se solidariser face à l’adversité qui nous menace. »

7 commentaires sur “Aminata Traoré et feu Ahmed Ben Bella

  1. mourad25
    avril 12, 2012

    AHMED BEN BELLA ,UN NOM ,UN HOMME,ET UNE VALEUR MYTHIQUE DU MOUVEMENT NATIONAL Algérien.Un personnage romanesque, qui au–delà de son Monté-cristo que lui trouvait le général De Gaulle aux cimes d’une bravoure monté-cassine; BEN BELLA était aussi le CHE du courage Algérien d’Afrique. Oui,ce fut le romantique BEN BELLA ,le grand révolutionnaire que ce bel homme d’afrique !; celui qui imprégna de son aura libératrice, le temps d’une rencontre un Nelson Mandela d’une autre Afrique au noir sublime!.Un BEN BELLA, qui depuis sa bravoure d’homme semblait dire aux soldats allemands dans l’enfer de la bataille de Monte Cassino et sous l’œil admiratif du général juin en 1944 :
    Malheur aux vivants à qui on rend l’hommage dû aux morts d’Algérie du huit mai 1945 . Oui,Que reste-t-il des idéaux sous la mitraille de monte cassino Quand les prêcheurs sont à l’abri de la bataille libératrice,et quand La vie des massacrés de sétif,de kherrata, de guelma ,et de..,et de.. n’est plus sauvée par des médailles semblait déjà dire ce Ben Bella au général de 1ère Armée DE LATTRE,dans la campagne de France en l’an 1944.Pour le général JUIN grand témoin autant que pour le général DE GAULLE, ce courage ben belliste sous la mitraille de monte cassino et des fronts disait à la gaulle de france: Beaucoup seraient lâches s’ils n’en avaient le courage d’un BEN BELLA de Maghnia!.Mais y avait-il cure ce BEN BELLA de l’hommage Français en décoré ?.
    Certainement Non, car pour le grand BEN BELLA , tout y fusse dans le tonnant d’un colonisateur qui doit désormais l’entendre,dans les glorieuses des glorieux de l’OS à l’ALN en passant par le FLN. UNE Gloire pour laquelle, Quiconque court après la grandeur voit la grandeur le fuir ; et quiconque l’eût fui sur les traces de l’honneur libérateur Algérien , verra la grandeur courir après lui.
    Et c’est quelque part votre vérité OH! FEU AHMED BEN BELLA DES Années quarante et cinquante de l’an mille neuf cents.Et Qu’on en juge :membre influent du PPA/MTLD aprés les massacres du huit 1945,puis responsable de l’OS en 1947 avec son frère d’arme Mohamed Belouizdad ,il planifia et exécuta aux côtés de HOCINE AIT AHMED l’attaque de la grande poste d’oran en 1949; dont la préciosité psychologique du butin amassé fut d’un capital pour les neufs siégeants au CRUA, et parmi lesquels un certain AHMED BEN BELLA!. LE DIT AHMED Arrété à Alger en 1950 , s’en évada en 1952…

    …Il est arrêté une deuxième fois lorsque est détourné l’avion qui le conduisait du Maroc à Tunis en compagnie de Mohamed Boudiaf, Hocine Aït Ahmed, Mohamed Khider et Mostefa Lacheraf,…c’était le 22 octobre 1956 ,…et du fort Liédot ils s’en libérerent à la suite des accords d’évian le 18 Mars 1962.Moralement BEN BELLA à déjà vaincu la FRANCE!…,Mais pas tout les travers de TRIPOLI MAI-JUIN 1962.
    à l’article de l’ex prisonnier de la France Coloniale et de l’Algérie indépendante ,la simplicité et la sagesse de BEN BELLA étaient la forme sublime de sa grandeur.
    une grandeur qu’on pouvait mesurer à la dimension de son angoisse et de sa perception des facteurs étiologiques à une algérie post-indépendante décilnante;et dans laquelle il avait aussi une part de responsabilité depuis son Mea Culpa.
    Monsieur Ben bella,sayidi(سيدي) dear sir !,moi qui suis de la génération post-indépendance ;n’ai-je pas aujourd’hui ce regret de démocrate-consensuel qu’une pâte majestueuse ,et portant l’empreinte indélébile du mouvement national et de la révolution Algérienne , au nom de BEN BELLA; puisse partir avant qu’elle n’ait vu naître la deuxième république algérienne cette fois-ci véritablement démocratique et populaire dans ses prospérités pérennes de modernité –universaliste et d’authenticité islamo-arabo-amazighe .
    La république telle que rêvée par le manifeste du 1èr novembre 1954. FAITES DIEU QUE AHMED BEN BELLA SOIT EN VOTRE SEIN DANS L’ÉDEN DU PARADIS auprés de ceux qui l’apprécient de sa juste valeur et qui lui disent à l’unisson DE LARBI BEN M’HIDI, DE DIDOUCHE MOURAD… ,ET DE PLUS D’UN MILLION DE MARTYRS de la grande Algérie :AHMED Peu importe l’ampleur du sacrifice , du sacrificiel et des erreurs ; ce qui compte, c’est la grandeur du but que l’on s’assigne ,et le vôtre c’était déjà l’indépendance d’une aussi chere algérie réenchantée le temps d’un 1èr novembre 1954 au rouge-vif d’un sang cher !,très cher !!,et à l’ode d’une Algérie à réinventer .UNE ALGÉRIE QUI TONNE SI FORT ME SEMBLE- T-IL AVEC LE MEA CULPA POST-MORTEM D’UN GRAND HOMME et GRAND bâtisseur de L’ALGÉRIE S’IL EN EST, ET QUI PORTE LE NOM DE HOUARI BOUMEDIENE.
    ذهب أحمد بن بلة و هو يحمل معه إرث الرجال و شرف الأحرار و شجاعة الأوطان في بلد كبير إسمه الجزائرينبعت منه ياسمين بارود نوفمبر الذي هو أعطر عندي من باريس العطر
    رحم الله أحمد بن بلة و أسكنه فسيح جنانه و تقبل بلاده الجزائر في توفيقه
    إنه نعم المولى ونعم المجيب

    • Djaoui
      avril 13, 2012

      Aminata Traoré est une vraie algérienne!

  2. Mohand
    avril 13, 2012

    Le défunt est âgé de 96 ans, qu’il repose en paix.
    Quant à ses faits, il y a beaucoup à dire Madame, il y a du positif mais malheureusement beaucoup plus de négatif. Vous avez peut-être profité, à titre personnel, de ses conseils et de son expérience, mais l’Algérie n’en a eu que des déboires, dont les retombées infectes ne sont pas près de s’estomper.
    Ne nous laissons pas emporter par nos sentiments, c’est un jour de deuil qui frappe une famille algérienne. Ce n’est pas le moment de pérorer.
    Sincères condoléances à sa famille.
    Gloire à tous nos martyrs – Vive l’Algérie éternelle

  3. mourad25
    avril 13, 2012

    L’HOMMAGE AU BEL-BEN BELLA
    MADAME AMINATA ,AHMED BEN BELLA C’ÉTAIT UN NOM ,UN HOMME,ET UNE VALEUR MYTHIQUE DU MOUVEMENT NATIONAL Algérien.Un personnage romanesque, et qui au–delà de son Monté-cristo que lui trouvait le général De Gaulle aux cimes d’une bravoure monté-cassine; LE BEL BELLA était aussi le CHE du courage Algérien d’Afrique. Oui,ce fut une romance révolutionnaire! qui imprégna de son aura libératrice, et le temps d’une rencontre un Nelson Mandela d’une autre Afrique au noir sublime!.Un BEN BELLA, qui depuis sa bravoure d’homme semblait dire aux soldats allemands dans l’enfer de la bataille de Monte Cassino et sous l’œil admiratif du général juin en ce jour de l’an 1944 :
    Malheur aux vivants à qui on rend l’hommage dû aux morts d’Algérie du huit mai 1945 . Oui,Que reste-t-il des idéaux sous la mitraille de monte cassino Quand les prêcheurs sont à l’abri de la bataille libératrice,et quand La vie des massacrés de sétif,de kherrata, de guelma ,et de..,et de.. n’est plus sauvée par des médailles semblait déjà dire ce Ben Bella au général de 1ère Armée DE LATTRE,dans la campagne de France en l’an 1944.Pour le général JUIN grand témoin autant que pour le général DE GAULLE, ce courage ben belliste sous la mitraille de monte cassino et des fronts disait à la gaulle de france: Beaucoup seraient lâches s’ils n’en avaient le courage d’un BEN BELLA de Maghnia!.Mais y avait-il cure ce BEN BELLA de l’hommage Français en décoré ?.
    Certainement Non, car pour le grand BEN BELLA , tout y fusse dans le tonnant d’un colonisateur qui doit désormais l’entendre,dans les glorieuses des glorieux de l’OS à l’ALN en passant par le FLN. UNE Gloire pour laquelle, Quiconque court après la grandeur voit la grandeur le fuir ; et quiconque l’eût fui sur les traces de l’honneur libérateur Algérien , verra la grandeur courir après lui.
    Et c’est quelque part votre vérité OH! FEU AHMED BEN BELLA DES Années quarante et cinquante de l’an mille neuf cents.Et Qu’on en juge :membre influent du PPA/MTLD aprés les massacres du huit 1945,puis responsable de l’OS en 1947 avec son frère d’arme Mohamed Belouizdad ,il planifia et exécuta aux côtés de HOCINE AIT AHMED l’attaque de la grande poste d’oran en 1949; dont la préciosité psychologique du butin amassé fut d’un capital pour les neufs siégeants au CRUA, et parmi lesquels un certain AHMED BEN BELLA!. LE DIT AHMED Arrété à Alger en 1950 , s’en évada en 1952…

    Il est arrêté une deuxième fois lorsque est détourné l’avion qui le conduisait du Maroc à Tunis en compagnie de Mohamed Boudiaf, Hocine Aït Ahmed, Mohamed Khider et Mostefa Lacheraf,…c’était le 22 octobre 1956 à l’ère de GUY MOLLET DE LA S.F.I.O ,…et du fort Liédot ils s’en libérerent à la suite des accords d’évian le 18 Mars 1962.Moralement BEN BELLA à déjà vaincu la FRANCE!…,Mais pas certaines erreurs de TRIPOLI MAI-JUIN 1962.
    à l’article de l’ex prisonnier de la France Coloniale et de l’Algérie indépendante ,la simplicité et la sagesse de BEN BELLA étaient la forme sublime de sa grandeur.
    une grandeur qu’on pouvait mesurer à la dimension de son angoisse et de sa perception des facteurs étiologiques à une algérie post-indépendante décilnante;et dans laquelle il avait aussi une part de responsabilité depuis son Mea Culpa.
    Monsieur Ben bella,sayidi(سيدي) dear sir !,moi qui suis de la génération post-indépendance ;n’ai-je pas aujourd’hui ce regret de démocrate-consensuel qu’une pâte majestueuse ,et portant l’empreinte indélébile du mouvement national et de la révolution Algérienne , au nom de BEN BELLA; puisse partir avant qu’elle n’ait vu naître la deuxième république algérienne cette fois-ci véritablement démocratique et populaire dans ses prospérités pérennes de modernité –universaliste et d’authenticité islamo-arabo-amazighe .
    La république telle que rêvée par le manifeste du 1èr novembre 1954. FAITES DIEU QUE AHMED BEN BELLA SOIT EN VOTRE SEIN DANS L’ÉDEN DU PARADIS auprés de ceux qui l’apprécient de sa juste valeur et qui lui disent à l’unisson DE LARBI BEN M’HIDI, DE DIDOUCHE MOURAD… ,ET DE PLUS D’UN MILLION DE MARTYRS de la grande Algérie :AHMED Peu importe l’ampleur du sacrifice , du sacrificiel et des erreurs ; ce qui compte, c’est la grandeur du but que l’on s’assigne ,et le vôtre c’était déjà l’indépendance d’une aussi chere algérie réenchantée le temps d’un 1èr novembre 1954 au rouge-vif d’un sang cher !,très cher !!,et à l’ode d’une Algérie à réinventer .UNE ALGÉRIE QUI TONNE SI FORT ME SEMBLE- T-IL AVEC LE MEA CULPA POST-MORTEM D’UN GRAND HOMME et GRAND bâtisseur de L’ALGÉRIE S’IL EN EST, ET QUI PORTE LE NOM DE HOUARI BOUMEDIENE.
    ذهب أحمد بن بلة و هو يحمل معه إرث الرجال و شرف الأحرار و شجاعة الأوطان في بلد كبير إسمه الجزائرينبعت منه ياسمين بارود نوفمبر الذي هو أعطر عندي من باريس العطر
    رحم الله أحمد بن بلة و أسكنه فسيح جنانه و تقبل بلاده الجزائر في توفيقه
    إنه نعم المولى ونعم المجيب

  4. Alilou
    avril 14, 2012

    Seuls les aveugles ne pouvaient pas voir hier que les funérailles de Benbella étaient une affaire de famille.

    Qui, le clan d’Oujda veut-il tromper en agissant de la sorte.

    Non, ce ne sont pas les Chaouis et les Kabyles qui avaient trahi Benbella en 1965 mais bien les « siens », qui constituaient la majorité des membres du Conseil de la Révolution, dont Bouteflika, Medeghri, Bencherif étaient parmi les plus influents.

    Ils utilisent même la mort pour tromper et diviser le peuple algérien .

  5. mourad25
    avril 14, 2012

    Le courage d’un homme libre et démocrate réside dans ce respect dû aux grands hommes de la nation,dans une déférence qui ne saurait faire taire la différence des pensées convictionnelles des uns et autres.Et ne voilà-t-il pas la grandeur d’un homme d’Algérie se portant aussi depuis ses grands mérites et ses grandes erreurs dans les vicissitudes de sa trajectoire historique.Car oui, pour BEN BELLA, BOUDIAF,AIT AHMED,AMIROUCHE,ABANE RAMDANE,BOUMEDIENE,BOUSSOUF,BEN MHIDI…un révolutionnaire qui vient en cette Algérie et s’y en va sans rien troubler ne mérite aucun respect.C’est pourquoi ai-je aimé dire à ceux qui étaient hier dans l’injure à l’homme Ben bella qu’il y a un temps pour un hommage sincère dû à un grand homme avec lequel on peut converger et diverger ;et il y en a un autre pour le verdict sentencieux et sans complaisance d’un bilan post-indépendance dans le courage de dire , et dans le respect des hommes et des femmes qui l’assument. un bilan dont j’ai le courage aujourd’hui-demain de démonter par l’alternative résolvante;mais loin des injures,et des ingratitudes irrespectueuses,régionalistes et haineuses,et des occultations de ce qui en fusse bon et positif dans leur legs-bilan. Réussir cet exploit unifiant en Algérie de la part la part d’une entité démocrate c’est possible .et c’est pourquoi ai-je décidé de rendre le suivant hommage au grand BEN BELLA,et ce dans le respect de ma pensée convictionnelle et démocrate,de l’homme BEN BELLA,et dans l’historicité objective antipodale aux hypocrisies laudatrices et intéressées des uns ,ou comme dirait un autre,en langue arabe : النفاق و الملق .Vais-je tenté de le faire, il est vrai, de par un style historico- littéraire qui fait partie de ma personnalité oratoire, linguistique et académique que ce soit en Français,en Anglais ou en Arabe.En voici l’hommage:
    AHMED BEN BELLA C’ÉTAIT UN NOM ,UN HOMME,ET UNE VALEUR MYTHIQUE DU MOUVEMENT NATIONAL Algérien.Un personnage romanesque, et qui au–delà de son Monté-cristo que lui collait le général De Gaulle aux cimes d’une bravoure monté-cassine; LE BEL -BELLA était aussi le CHE du courage Algérien d’Afrique. Oui,ce fut une romance révolutionnaire qui imprégna de son aura libératrice, le temps d’une rencontre un Nelson Mandela d’une autre Afrique au noir sublime!.Un BEN BELLA, qui depuis sa bravoure d’homme semblait dire aux soldats allemands dans l’enfer de la bataille de Monte Cassino et sous l’œil admiratif du général juin, en ce jour de l’an 1944 :
    Malheur aux vivants à qui on rend l’hommage dû aux morts d’Algérie du huit mai 1945 . Oui,Que reste-t-il des idéaux sous la mitraille de monte cassino Quand les prêcheurs sont à l’abri de la bataille libératrice,et quand La vie des massacrés de sétif,de kherrata, de guelma ,et de..,et de.. n’est plus sauvée par les médailles de France!. Pour le général JUIN grand témoin, autant que pour le général DE GAULLE et le général DE LATTRE; ce courage ben belliste sous la mitraille de monte cassino et des fronts disait à la gaulle de france: Beaucoup seraient lâches s’ils n’en avaient le courage d’un BEN BELLA de Maghnia!.Mais y avait-il cure ce BEN BELLA de l’hommage Français en décoré ?.
    Certainement Non, car pour le grand BEN BELLA , tout y fusse dans le tonnant d’un colonisateur qui doit désormais l’entendre,dans les glorieuses des glorieux de l’OS à l’ALN en passant par le FLN. UNE Gloire pour laquelle, Quiconque court après la grandeur voit la grandeur le fuir ; et quiconque l’eût fui sur les traces de l’honneur libérateur Algérien , verra la grandeur courir après lui.
    Et c’est quelque part votre vérité OH! FEU AHMED BEN BELLA DES Années quarante et cinquante de l’an mille neuf cents.
    Et Qu’on en juge :membre influent du PPA/MTLD aprés les massacres du huit 1945,puis responsable de l’OS en 1947 avec son frère d’arme Mohamed Belouizdad ,il planifia et exécuta aux côtés de HOCINE AIT AHMED l’attaque de la grande poste d’oran en 1949;
    Et dont la préciosité psychologique du butin amassé fut d’un capital pour les neufs siégeants au CRUA, et parmi lesquels un certain AHMED BEN BELLA!. LE DIT AHMED Arrété à Alger en 1950 , s’en évada en 1952…
    Il est arrêté une deuxième fois lorsque est détourné l’avion qui le conduisait du Maroc à Tunis en compagnie de Mohamed Boudiaf, Hocine Aït Ahmed, Mohamed Khider et Mostefa Lacheraf,…c’était le 22 octobre 1956 à l’ère Guy Mollet de la SFIO. et du fort Liédot ils s’en libérerent à la suite du facto des accords d’évian le 18 Mars 1962.Moralement BEN BELLA à déjà vaincu la FRANCE!…,Mais pas certaines grandes erreurs de TRIPOLI MAI-JUIN 1962(et j’ai le courage de le dire).
    à l’article de l’ex prisonnier de la France Coloniale et de l’Algérie post-indépendante ,la simplicité et la sagesse de BEN BELLA étaient la forme sublime de sa grandeur.
    une grandeur qu’on pouvait mesurer à la dimension de son angoisse et de sa perception des facteurs étiologiques à une algérie post-indépendante décilnante;et dans laquelle il avait aussi une part de responsabilité depuis son Mea Culpa.
    Monsieur Ben bella,sayidi(سيدي) dear sir !,moi qui suis de la génération post-indépendance ;n’ai-je pas aujourd’hui ce regret de démocrate-consensuel qu’une pâte majestueuse ,et portant l’empreinte indélébile du mouvement national et de la révolution Algérienne , au nom de BEN BELLA; puisse partir avant qu’elle n’ait vu naître la deuxième république algérienne cette fois-ci véritablement démocratique et populaire dans ses prospérités pérennes de modernité –universaliste et d’authenticité islamo-arabo-amazighe .
    La république telle que rêvée par le manifeste du 1èr novembre 1954. FAITES DIEU QUE AHMED BEN BELLA SOIT EN VOTRE SEIN DANS L’ÉDEN DU PARADIS auprés de ceux qui l’apprécient de sa juste valeur et qui lui disent à l’unisson DE LARBI BEN M’HIDI, DE DIDOUCHE MOURAD… ,ET DE PLUS D’UN MILLION DE MARTYRS de la grande Algérie :AHMED Peu importe l’ampleur du sacrifice , du sacrificiel et des erreurs ; ce qui compte, c’est la grandeur du but que l’on s’assigne ,et le vôtre c’était déjà l’indépendance d’une aussi chere algérie réenchantée le temps d’un 1èr novembre 1954 au rouge-vif d’un sang cher !,très cher !!,et à l’ode d’une Algérie à réinventer .UNE ALGÉRIE QUI TONNE SI FORT ME SEMBLE- T-IL AVEC LE MEA CULPA POST-MORTEM D’UN GRAND HOMME et GRAND bâtisseur de L’ALGÉRIE S’IL EN EST, ET QUI PORTE LE NOM DE HOUARI BOUMEDIENE.
    ذهب أحمد بن بلة و هو يحمل معه إرث الرجال و شرف الأحرار و شجاعة الأوطان في بلد كبير إسمه الجزائرينبعت منه ياسمين بارود نوفمبر الذي هو أعطر عندي من باريس العطر
    رحم الله أحمد بن بلة و أسكنه فسيح جنانه و تقبل بلاده الجزائر في توفيقه
    إنه نعم المولى ونعم المجيب
    Et c’est de la part d’un fils de constantine,de l’est Algérien et d’une Algérie Algérianiste et Unifiante le temps d’une mort,d’un enterrement et d’une grande histoire libératrice et novembriste,mais sans complaisance le temps des bilans.
    ET POUR FINIR JE DIRAI:Les hommes rougissent, non des insultes qui viennent d’eux, mais de CEUX QUI EN SONT VICTIMES DANS LEUR POST-MORTEM.L’injure infondée n’outrage pas KRIM BELKACEM,BOUSSOUF ABDELHAFID,BENTOBAL,BOUDIAF,ABANE RAMDANE,MALEK BENABI,BEN BELLA,CHABANI,BOUMEDIENE… ; CAR,SEULE,l’insulte intelligente puisse les affecter.ET quand bien même Les hommes rougissent, non des injures qui viennent de proférer, mais de ceux qui en sont dans le panthéon du post-mortem les victimes..ET détrompez-vous Les insultes n’ont pas un grand avantage sur les raisonnements,ni sur moi : celui d’être admises sans preuves par une multitude de lecteurs y compris ceux D’EL WATAN.ET S’IL est des silences, parfois, qui blessent plus sûrement qu’une insulte;ne comptez pas sur moi moi de laisser faire ceux qui s’attentent à nos martyrs,à nos grands hommes comme: L’émir Abdelkader,Ben Badis,Abane ramdane,Boussouf,Malek benabi,Boudiaf,Ait Ahmed,,Krim Belkacem,Ben Bella,Boumediene…
    Quant à L’AFFAIRE ABANE RAMDANE dépassionez-là, en la libérant des luttes idéologiques,régionalistes et de celles du pouvoir et des ressentiments familiaux .
    Rendez-là à une écriture Académique de l’histoire objective,dépolitisée et désidéologisée.La Vérité Unifiante en gagnera!,et ce, dans la maturation du peuple lecteur ,et à travers la subtilité nuancée du recul historique de la Nation Algérienne et de sa raison d’état.

  6. mourad25
    avril 15, 2012

    ET SI J’AVAIS RAISON!.
    QUE MADAME AMINATA ME PERMETTE QU’UNE FOIS ENCORE JE REVIENNE à dire ceci, par son biais:
    Le courage d’une entité réside dans ce respect dû aux grands hommes de la nation,dans une déférence qui ne saurait faire taire la différence des pensées convictionnelles des uns et autres ;hier c’était Abane Ramdane… et les martyrs de la révolution et de l’indépendance dont feu BOUMEDIENE,aujourd’hui c’est BEN BELLA,demain ce sera CHADLI ,ZEROUAL, ,BOUTEFLIKA et qui sais-je ? dans une deuxième république des alternances que j’appelle de mes vœux et dans mes contributions sur le site web d’el watan.
    Et ne voilà-t-il pas la grandeur d’un homme d’Algérie se portant aussi depuis ses grands mérites et ses grandes erreurs dans les vicissitudes de sa trajectoire historique.Car oui, pour BEN BELLA, BOUDIAF,AIT AHMED,AMIROUCHE,ABANE RAMDANE,BOUMEDIENE,BOUSSOUF,BEN MHIDI…un révolutionnaire qui vient en cette Algérie et s’y en va sans rien troubler ne mérite aucun respect.
    C’est pourquoi ai-je aimé dire à ceux qui étaient hier dans l’injure à l’homme Ben bella qu’il y a un temps pour un hommage sincère dû à un grand homme avec lequel on peut converger et diverger ;et il y en a un autre pour le verdict sentencieux et sans complaisance d’un bilan post-indépendance dans le courage de dire , et dans le respect des hommes et des femmes qui l’assument.
    un bilan dont j’ai le courage aujourd’hui-demain de démonter par l’alternative résolvante;mais loin des injures,et des ingratitudes irrespectueuses,régionalistes et haineuses,et des occultations de ce qui en fusse positif dans leur legs-bilan.
    Réussir cet exploit unifiant en Algérie de la part la part d’une entité démocrate c’est possible.
    c’est pourquoi ai-je décidé de rendre le suivant hommage à BEN BELLA,et ce, dans le respect de ma pensée démocrate,de BEN BELLA l’homme ;
    et dans l’historicité antipodale aux hypocrisies laudatrices et intéressées des uns ,ou comme dirait un autre,en langue arabe : النفاق و الملق .Vais-je tenté de le faire, il est vrai, de par un style historico- littéraire qui fait partie de ma personnalité oratoire, linguistique et académique que ce soit en Français,en Anglais ou en Arabe.En voici l’hommage:
    AHMED BEN BELLA C’ÉTAIT UN NOM ,UN HOMME,ET UNE VALEUR MYTHIQUE DU MOUVEMENT NATIONAL Algérien.Un personnage romanesque, et qui au–delà de son Monté-cristo que lui collait le général De Gaulle aux cimes d’une bravoure monté-cassine; LE BEL -BELLA était aussi le CHE du courage Algérien d’Afrique.
    une romance révolutionnaire qui imprégna de son aura libératrice, le temps d’une rencontre un Nelson Mandela d’une autre Afrique au noir sublime!.
    Un BEN BELLA, qui depuis sa bravoure d’homme semblait dire aux soldats allemands dans l’enfer de la bataille de Monte Cassino et sous l’œil admiratif du général juin, en ce jour de l’an 1944 :
    Malheur aux vivants à qui on rend l’hommage dû aux morts d’Algérie du huit mai 1945 . Oui,Que reste-t-il des idéaux sous la mitraille de monte cassino Quand les prêcheurs sont à l’abri de la bataille libératrice,et quand La vie des massacrés de sétif,de kherrata, de guelma ,et de..,et de.. n’est plus sauvée par les médailles de France!. Pour le général JUIN grand témoin, autant que pour le général DE GAULLE et le général DE LATTRE; ce courage ben belliste sous la mitraille de monte cassino et des fronts disait à la gaulle de france: Beaucoup seraient lâches s’ils n’en avaient le courage d’un BEN BELLA de Maghnia!.Mais y avait-il cure ce BEN BELLA de l’hommage Français en décoré ?.
    Certainement Non, car pour le grand BEN BELLA , tout y fusse dans le tonnant d’un colonisateur qui doit désormais l’entendre,dans les glorieuses des glorieux de l’OS à l’ALN en passant par le FLN. UNE Gloire pour laquelle, Quiconque court après la grandeur voit la grandeur le fuir ; et quiconque l’eût fui sur les traces de l’honneur libérateur Algérien , verra la grandeur courir après lui.
    Et c’est quelque part votre vérité OH! FEU AHMED BEN BELLA DES Années quarante et cinquante de l’an mille neuf cents.
    Et Qu’on en juge :membre influent du PPA/MTLD aprés les massacres du huit 1945,puis responsable de l’OS en 1947 avec son frère d’arme Mohamed Belouizdad ,il planifia et exécuta aux côtés de HOCINE AIT AHMED l’attaque de la grande poste d’oran en 1949;
    Et dont la préciosité psychologique du butin amassé fut d’un capital pour les neufs siégeants au CRUA, et parmi lesquels un certain AHMED BEN BELLA!. LE DIT AHMED Arrété à Alger en 1950 , s’en évada en 1952.
    il est arrêté une deuxième fois lorsque est détourné l’avion qui le conduisait du Maroc à Tunis en compagnie de Mohamed Boudiaf, Hocine Aït Ahmed, Mohamed Khider et Mostefa Lacheraf,c’était le 22 octobre 1956 à l’ère Guy Mollet de la SFIO. Et du fort Liédot ils s’en libérerent à la suite du facto des accords d’évian le 18 Mars 1962.
    Moralement BEN BELLA à déjà vaincu la FRANCE!…,Mais pas certaines grandes erreurs de TRIPOLI MAI-JUIN 1962(et j’ai le courage de le dire!).
    à l’article de l’ex prisonnier de la France Coloniale et de l’Algérie post-indépendante ,la simplicité et la sagesse de BEN BELLA étaient la forme sublime de sa grandeur.
    une grandeur qu’on pouvait mesurer à la dimension de son angoisse et de sa perception des facteurs étiologiques à une algérie post-indépendante décilnante;et dans laquelle il avait aussi une part de responsabilité depuis son Mea Culpa.
    Monsieur Ben bella,سيدي, dear sir !,moi qui suis de la génération post-indépendance ;n’ai-je pas aujourd’hui ce regret de démocrate-consensuel qu’une pâte majestueuse ,et portant l’empreinte indélébile du mouvement national et de la révolution Algérienne , au nom de BEN BELLA; puisse partir avant qu’elle n’ait vu naître la deuxième république algérienne cette fois-ci véritablement démocratique et populaire dans ses prospérités pérennes de modernité_universaliste et d’authenticité Islamo-Arabo-Amazighe .
    Une république telle que rêvée par le manifeste du 1èr novembre 1954. FAITES DIEU QUE AHMED BEN BELLA SOIT EN VOTRE SEIN DANS L’ÉDEN DU PARADIS auprés de ceux qui l’apprécient de sa juste valeur et qui lui disent à l’unisson DE LARBI BEN M’HIDI, DE DIDOUCHE MOURAD… ,ET DE PLUS D’UN MILLION DE MARTYRS de la grande Algérie :AHMED Peu importe l’ampleur du sacrifice , du sacrificiel et des erreurs ; ce qui compte, c’est la grandeur du but que l’on s’assigne ,et le vôtre c’était déjà l’indépendance d’une aussi chere algérie réenchantée le temps d’un 1èr novembre 1954 au rouge-vif d’un sang cher !,très cher !!,et à l’ode d’une Algérie à réinventer .UNE ALGÉRIE QUI TONNE SI FORT ME SEMBLE- T-IL AVEC LE MEA CULPA POST-MORTEM D’UN GRAND HOMME et GRAND bâtisseur de L’ALGÉRIE S’IL EN EST, ET QUI PORTE LE NOM DE HOUARI BOUMEDIENE.
    Et c’est de la part d’un fils de constantine,de l’est Algérien et d’une Algérie Algérianiste et Unifiante le temps d’une mort,d’un enterrement et d’une grande histoire libératrice et novembriste,mais sans complaisance le temps des bilans.
    ET POUR FINIR JE DIRAI QUE LES HOMMES ROUGISSENT, NON DES INSULTES QUI VIENNENT D’EUX, MAIS DE CEUX QUI EN SONT VICTIMES DANS LEUR POST-MORTEM.L’injure infondée n’outrage pas KRIM BELKACEM,BOUSSOUF ABDELHAFID,BENTOBAL,BOUDIAF,ABANE RAMDANE,MALEK BENABI,BEN BELLA,CHABANI,BOUMEDIENE… ; CAR,SEULE,l’insulte intelligente puisse les affecter.ET quand bien même Les hommes rougissent, non des injures qui viennent de proférer, mais de ceux qui en sont dans le panthéon du post-mortem les victimes.Et détrompez-vous les insultes n’ont pas un grand avantage sur les raisonnements,ni sur moi : celui d’être admises sans preuves par une multitude de lecteurs y compris ceux D’EL WATAN.Et s’il est des silences, parfois, qui blessent plus sûrement qu’une insulte;ne comptez pas sur moi moi de laisser faire ceux qui s’attentent dans l’injure à nos martyrs,à nos grands hommes comme:
    L’émir Abdelkader,Ben Badis,Abane ramdane,Boussouf, ,Boudiaf,Ait Ahmed,,Krim Belkacem,Ben Bella,Boumediene,Amirouche…
    Quant aux AFFAIRES ABANE -AMIROUCHE… dépassionez-les, et libérez-les des luttes idéologiques,régionalistes et de celles du pouvoir et des ressentiments claniques et familiaux. Et rendez-les à une écriture Académique de l’histoire objective,dépolitisée et désidéologisée.
    La Vérité Unifiante en gagnera!,et ce, dans la maturation du peuple lecteur ,et à travers la subtilité nuancée du recul historique de la Nation Algérienne et de sa raison d’état.
    ذهب أحمد بن بلة و هو يحمل معه إرث الرجال و شرف الأحرار و شجاعة الأوطان في بلد كبير إسمه الجزائر
    ينبعت منه ياسمين بارود نوفمبر الذي هو أعطر عندي من باريس العطر
    رحم الله أحمد بن بلة و أسكنه فسيح جنانه و تقبل بلاده الجزائر في توفيقه
    إنه نعم المولى ونعم المجيب

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le avril 12, 2012 par dans Actu.
%d blogueurs aiment cette page :