El Watan2

le laboratoire médias

Tiaret : la tentative d’immolation d’un jeune revendeur de rue provoque une émeute

Par A. Fawzi. De Tiaret.

Manifestation de colère à Tiaret après la tentative d'immolation d'un jeune revendeur

Le chef-lieu de wilaya de Tiaret (350 km à l’ouest d’Alger) a vécu une journée mouvementée jeudi 26 janvier à la suite d’une tentative de suicide perpétré par un jeune,Missoumi Hichem, 26 ans et résident à la cité « Oued-Ettolba ». Les faits comme rapportés par plusieurs sources font état d’une altercation entre un policier et le jeune vendeur de lunettes au pied des escaliers dits « Ba-salem ». Le policier en faction depuis plusieurs jours, depuis que les autorités aient décidés de délivrer la ville du marché informel, a fait écrouler d’un coup de pied la table du vendeur. Dépité par cette tournure, Missoumi Hichem s’est aspergé d’essence et a craqué une allumette sur son corps. Il ne fut délivré qu’au prix de secours immédiats apportés par les passants nombreux sur cette place, « El Blaça ». S’en est suivi un début d’émeute sur fond de tentatives de marches, ponctuées par des cris «d’Allahou Akbar ».

Des jeunes ont brûlés des pneus et des bacs à ordures, le tout face à une étroite surveillance policière. La situation a générée la fermeture des locaux et un climat de panique dans le ville. Au niveau des UMC de l’hopital Youssef Damerdji ou fut admise la victime les nouvelles sont plutôt bonnes. M.K, brûlé au deuxième degré au visage et au ventre est pris en charge et est sous observation médicale mais au centre ville et a été transféré ensuite à Oran. Le soir du jeudi, les policiers ont dispersé les jeunes à coups de gaz lacrymogènes. Des dizaines d’interpellations ont été opérées. Selon un témoin contacté cette nuit de jeudi, les échauffourées continuent entre manifestants et policiers.

Actualisation : le jeune immolé décédé

Le jeune Hicham Gacem, 22 ans, qui a tenté de s’immoler par le feu, jeudi dernier dans la wilaya de Tiaret, est décédé, lundi 30 janvier dans l’après-midi, lors de son transfert vers l’hôpital de Aïn Defla, a-t-on appris de sources concordantes.

Le jeune homme avait été admis à l’hôpital de Blida pour des brûlures graves suite à sa tentative d’immolation par le feu, nous dit-on. Le corps sans vie a été transporté à la morgue de l’EPH du chef-lieu de wilaya de Aïn Defla en attendant les mesures administratives d’usage pour permettre à sa famille de le transporter dans sa ville d’origine, ont indiqué les mêmes sources. 

Aziza L.
Publicités

4 commentaires sur “Tiaret : la tentative d’immolation d’un jeune revendeur de rue provoque une émeute

  1. لا حول ولا قوة الابالله اين جماعة اخطونا يا عرب الجزائر بخير اين الخير والفقير يموت حرقا اين العزو والكرامة حسبنا الله ونعم الوكيل

  2. Rabah
    janvier 27, 2012

    Algérie : le bateau fantôme

    Pour des raisons multiples, dont le chomage, logement et les conditions d’études figurent parmi les principales principales,les suicides par immolation individuelle ou collective, les troubles, émeutes,les manifestations violentes, les sit in violemment réprimés par la police anti-émeutes et les grèves légales et sauvages reprennent de plus belle dans plusieurs wilayas du pays.

    Mais Bouteflika, dont les courtes réapparitions après de longues absences inquiètent les Algériens et les étrangers, est absent de la scène politique et sociale algérienne malgré les évènements majeurs que le pays va vivre entre 2012 et 2014, au plus tard.

    Le raffiot “Algérie” chavire, va à la dérive et risque même de sombrer, d’un moment à l’autre, et son vieux capitaine est réfugié dans sa cabine/bunker, loin de son équipage, plus que jamais divisé sur sa succession proche et des passagers en proie à la panique grandissante à cause d’une absence totale de visibilité.
    Cette fuite en avant suicidaire de Bouteflika et de son clan de prédateurs n’augure rien de bon pour notre pays que les islamistes, boostés par les récentes “victoires” de leurs frères dans d’autres pays arabes, dont ils ont récupéré, toute honte bue, les révoltes populaires, avec l’aide de Qatar et de ses mentors américains, se préparent à cueillir dans leur escarcelle.

    Le pourrissement actuel est dangereux et ceux qui ont la noble et lourde charge de veiller à la stabilité, la sécurité et l’unité du pays pourraient être une fois encore surpris par l’évolution de la situation qui pourrait devenir incontrôlable, à tout moment.

    Bouteflika, que seul son petit koursi intéresse, s’en fout éperdument, s’il en est d’abord conscient.

    Rabi yestour bledna oua ouladna.

  3. Toubal
    janvier 31, 2012

    Décès d’Abdelhamid Mehri

    Inna lilAllah ou inna ilaihi radjioun.

    Je présente mes sincères condoléances à la famille du défunt.

    Que Dieu l’accueille en Son vaste paradis.

    Dommage que cet homme sage et nationaliste n’a pas été écouté par Bouteflika cupide et obstiné à qui il a adressé sa fameuse lettre ouverte, il y a qelques mois, pour lui demander « fraternellement » et le supplier d’opérer des réformes sérieuses, sincères et profondes et non pas des réformettes superficielles afin d’enlever les prétextes pour une intervention chez nous aux puisssances étrangères qui convoitent le vaste territoire et le riche sous-sol de notre pays et qui profitent de la fuite en avant suicidaire de ses dirigeants autoproclamés et de leur isolement sur les plan interne, régional et international , à cause des abus, méfaits et forfaits des prédateurs du clan présidentiel, pour lui arracher des concessions majeurs sur les plans politiques, diplomatiques et économiques.

    Ceux qui le connaissent disent que Si Mehri a été très décu et choqué par le mépris de Bouteflika, laché par la majorité des personnalités nationales qui boudent les récéptions auxquelles il les convie, à l’exception d’Ahmed Benbella son compatriote marocain, actuellement dans le coma dans un hopital parisien contrairement à M. Mehri, qui est mort dans l’hopital de Ain Naadja d’Alger et non pas à Val De Gràce ou en Suisse.

    Repose en paix Si Abdelhamid, l’Algérie fraternelle, éclairée et vigoureuse dont vous avez rêvé, vous et vos compagons sincères, trahis et marginalisés, s’imposera aux défaitistes, aux partisans de la régression et du reniement, aux obscurantistes et aux extrémistes de tout bord.

  4. must
    février 1, 2012

    A TITRE POSTUM,MERCI MONSIEUR MEHRI D’AVOIR DÉFENDU LA CAUSE DU FIS A SAN EGIDIO DIEU AI TON ÂME

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le janvier 26, 2012 par dans Le direct.
%d blogueurs aiment cette page :