El Watan2

le laboratoire médias

Avenue Mohammed V, Tunis, 24 octobre 2011

Au lendemain des élections tunisiennes pour une Assemblée constituante, des dizaines de Tunisiens sont sortis dans la rue pour dénoncer les «dépassements du parti politique Ennahda». Les manifestants affirment que le parti en question aurait usé de subterfuges afin de remplir les urnes en sa faveur.

Vidéo par notre envoyée spéciale à Tunis Lamia Tagzout

Advertisements

3 commentaires sur “Avenue Mohammed V, Tunis, 24 octobre 2011

  1. Rabah
    octobre 28, 2011

    Le scénario du FIS va-t-il etre réédité en Tunisie ?

    C’est vraiment triste et injuste de voir que la Révolution tunisienne a été récupérée par les Islamistes d’Ennahda, dont l’Emir en chef était grassement planqué à Londres, comme les événements du 05 Octobre 1988 l’ont été par nos les Belhadj et consorts.

    L’Armée tunisienne, officiellement garante de la Constitution et de la Révolution tunisiennes, est-elle assez courageuse pour suspendre le processus électoral dévoyée par les islamistes, comme l’a fait son homologue algérienne ?

    Pour cela il lui faut des « fous » comme Nezzar et Lamari, qui ont été par la suite livrés en pature aux islamistes par Boutef et Belkhadem, qui ont noué une sainte alliance avec les islamistes.

    Rien n’est moins sur.

    • hamadi
      octobre 29, 2011

      ce que vous dite est vrai,les<< fous <<comme nezzar et lamari ,ne peuvent exister dans un autre pays, puisque les donnes ne sont pas les même. au fait ces messieurs que vous venez de citer, sont poursuivis par la justice suisse pour leurs convictions de libéralisme, n'est-ce pas que l’Europe est un continent archi démocratique? j'en doute puisque lorsqu'il s'agit d'un pays sous DEV ces même pays ne rechigne pas sur les lois' soit disant démocratique pour les imposer aux malheureux sinon se sera la bénédiction du <<NETO<< qui interviendra sur le sujet, donc je ne crois pas que l’armée tunisienne puisse intervenir même si elle est garante de la constitution .

  2. FIRAD Laïd
    octobre 29, 2011

    Effectivement, les démocrates tunisiens se sont faits avoir par les Islamistes. Le scenario est classique, le duplicata du FIS.
    Le tunisiens démocrates auraient put demander carrément le retrait des listes islamistes juste après l’attaque des femmes, du siège de la TV Nedjma etc…, maintenant c’est trop tard, ils ne leur reste qu’une seule alternative, c’est de constituer un gouvernement provisoire dont les membres seront non partisans de ceux qui siègent à la constituante et que les élus de cette dernière n’auront qu’une seule mission: préparer un projet de constitution qui sera soumis à l’approbation de peuple tunisien par voie référendaire. Une fois approuvée, ils redeviendront de simples citoyens et les institutions tunisiennes naitront conformément à la dite constitution.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le octobre 28, 2011 par dans Actu, Le direct, Studio.
%d blogueurs aiment cette page :