El Watan2

le laboratoire médias

Rescapé du massacre du 17 octobre 61

Il y 50 ans, les Algériens manifestaient à Paris contre le couvre-feu imposé aux « Nord-Africains » par le préfet de police de Paris Maurice Papon. Ils sont plus d’une centaine à mourir cette nuit-là, sous les coups des policiers ou noyés dans la Seine.

Said Bouzerzour, à l’époque responsable de kasma (cellule local du FLN), avait 27 ans. Rescapé de cet épisode tragique de l’histoire entre la France et l’Algérie, il se souvient…


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le octobre 15, 2011 par dans Actu, Studio.

Navigation

%d blogueurs aiment cette page :